Réduire ses impôts de manière intelligente

Réduction d'impôt sur le revenu

Assurance vie / défiscalisation

L’assurance vie est une manière tout à fait légale et simple pour alléger ses charges en impôts. C’est l’outil de défiscalisation par excellence ! De nombreux Français l’ont déjà adoptée, de par la souplesse qu’elle offre mais également de par sa longévité.

L’assurance-vie est un plan d’épargne avec une durée de vie. Pendant cette période, vous n’avez pas à déclarer les versements effectués, ni payer d’impôts sur les produits et intérêts capitalisés. Durant les huit premières années, vous avez toute la liberté de profiter pleinement de votre investissement. Par la suite, vous bénéficiez d’exonération d’impôts sur votre compte. Cela concerne tous les retraits et les rachats réalisés. Après ces huit années, vous bénéficierez d’une réduction d’impôt remarquable et qui se tient sur les nombreuses années à venir.

Pourquoi choisir l’immobilier comme outil de défiscalisation ? 

Les particuliers sont spécifiquement ciblés dans la promotion de l’investissement immobilier. Pour les encourager, des dispositifs ont été établis afin d’offrir des avantages fiscaux dans le domaine. Pour profiter des réductions d’impôts dans l’immobilier, il suffit d’investir dans un bien et de le louer.

Vous pouvez investir dans de l’immobilier neuf et le mettre en location. Par la suite, le dispositif Pinel vous aidera à alléger vos impôts. En effet, la réduction change selon la durée de location. Non seulement vous devenez propriétaire, vous payez également moins d’impôts. Vous allez pouvoir faire une économie d’impôt et réinvestir dans d’autres biens locatifs. C’est un mécanisme simple et sans complication.

D’une autre part, vous avez également l’opportunité d’investir dans de l’immobilier ancien. Il suffit d’entreprendre des travaux de rénovation et mettre le bien en location. La condition est que le coût de la rénovation doit être supérieur à 25% du montant investi. En outre, les travaux doivent être effectués par une entreprise agréée. Par le biais de la loi Denormandie, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le revenu. Cela signifie que les loyers perçus ne sont pas imposables.

L’immobilier est ainsi un moyen sûr, simple et fiable pour réduire ses impôts. De nombreux dispositifs fiscaux avantageux existent pour soutenir les investisseurs. Outre le dispositif Pinel et Denormandie, le dispositif Censi-Bouvard permet de bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 11%. Pour en profiter, vous devez acheter un bien immobilier avec service pour les personnes âgées, étudiant ou EHPAD. Il est requis de mettre en location la résidence dans les 12 premiers mois suivant l’acquisition. Celui-ci doit être neuf ou rénové.

Comment la rénovation d’un bien immobilier offre une réduction fiscale ?

Effectivement, avoir un patrimoine immobilier est bénéfique dans le cadre de défiscalisation. En tant que propriétaire, la mise en location et la réhabilitation vous permettront de payer moins d’impôts.

Rénover votre résidence principale pour optimiser sa performance énergétique permet de tirer parti d’une réduction fiscale. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est un crédit d’impôt octroyé aux propriétaires qui effectuent des travaux d’isolation sur leur habitation principale. Les travaux doivent porter sur l’objectif de rendre le bien immobilier moins énergivore. Ainsi, vous améliorez votre logement tout en profitant d’une réduction fiscale.

Comment faire baisser ses impôts ?

Déduction fiscale sur les revenus imposables

Les contribuables ont également droit à des déductions sur la base imposable. Voici quelques options et moyens de réduire vos impôts sur le revenu, en déduisant certaines de vos obligations familiales sur la base. 

L’hébergement d’une personne âgée permet de déduire une partie de votre base imposable. Si la personne est âgée de 75 ans minimum et qu’elle est hébergée chez vous de façon permanente, alors vous bénéficiez d’une déduction de base assez conséquente allant jusqu’à 3 592 € par an. Le montant de cette déduction est la somme des frais d’accueil que vous dépensez : nourriture, logement… Cependant, la personne accueillie ne peut pas être votre père ou votre mère, ou une personne à laquelle vous devez une obligation alimentaire. 

D’un autre côté, dans le cas où la personne âgée est votre ascendant : parent, grand-parent, arrière-grand-parent, vous avez le droit de déduire de vos revenus le montant de la pension versée. Cette somme est destinée à couvrir les besoins essentiels de la personne. Elle doit être proportionnée à votre ressource, compte tenu de vos charges. La pension peut être fournie de diverses manières : en argent, par chèque ou virement ; en payant les frais médicaux de la personne, en logeant la personne dans votre résidence principale ou dans une autre maison.

Si vous versez une pension alimentaire, contribution aux charges du mariage, prestation compensatoire… À votre époux (se) ou ex-époux(se), vous pouvez déduire la somme sur vos revenus sous certaines conditions. Il en est de même pour la pension alimentaire versée à votre enfant, mineur ou majeur. La somme correspond à l’exécution de votre obligation alimentaire. Les versements doivent être justifiés.

Réduction d’impôts et crédit d’impôts pour diverses charges

Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt sur les frais de scolarisation de votre enfant. Comment ça fonctionne ? L’enfant doit être à votre charge s’il est mineur. Il ne doit pas être sous contrat de travail ou rémunéré pour des tâches quelconques, c’est-à-dire, il ne perçoit pas des revenus propres. S’il est majeur, l’enfant doit être rattaché à votre foyer. En outre, il doit poursuivre des études secondaires ou supérieures. La réduction change selon le niveau d’enseignement.
En employant une personne à votre domicile, vous pouvez profiter d’un crédit d’impôt. Ceci est valable, que vous employez directement la personne ou que vous faites appel à une agence. Les conditions d’éligibilité ne sont pas difficiles à adopter. Premièrement, votre foyer fiscal doit être en France. La personne employée travaille donc en France, dans votre résidence principale ou résidence secondaire, dans la résidence de vos parents ou grands-parents. Le crédit d’impôt peut atteindre les 50% de vos charges supportées pour cet emplacement.