Investir dans l’immobilier sans apport

Investir dans l’immobilier sans apport

Investir dans l’immobilier sans emprunt semble un mode d’investissement avantageux. Depuis la première crise de COVI-19, certains investisseurs essaient d’exploiter ce mode d’investissement. Mais, il faut acquérir plusieurs connaissances avant d’entrer dans ce type d’investissement locatif.

Investir sans apport – les étapes

Avant tout, il faut avoir un revenu stable et régulier. Ceci est un point indispensable qu’on doit présenter au banquier.

Après, on doit faire une simulation de la capacité d’emprunt afin de déterminer l’immobilier à acheter pour faire l’investissement locatif. Ceci consiste à dévoiler le montant total que l’on peut emprunter.

Par la suite, il faut faire un bon choix sur le type d’immobilier à investir. En ce moment, l’investissement sur l’immobilier à petite taille semble idéal parce que les petits logements coûtent moins cher.

Enfin, il faut prouver au banquier que le projet est fiable. Sur ce, il faut planifier une bonne stratégie sur la préparation de dossier.

Deux astuces pour préparer un bon dossier d’investissement

Quand on souhaite faire un investissement immobilier sans apport, il faut établir un dossier d’investissement bien argumenté.

Premièrement, il faut s’appuyer sur l’emplacement de l’immobilier que l’on voudrait faire l’investissement. Ceci est un sujet sérieusement indispensable. L’investissement doit être placé dans un milieu attirant en pleine ville. Par exemple, l’investissement immobilier dans la région parisienne est idéal parce que c’est un endroit touristique, après tout, Paris est la capitale de France.

Deuxièmement, il faut prendre en compte toutes les autres charges liées à l’investissement locatif. En effet, il faut se concentrer sur la taxe foncière, les assurances, les frais de gestion et les éventuels frais d’agence si on confie la location à un tiers. De plus, il faut prendre en compte les rendements locatifs. Pour cela, on détermine le montant du loyer du logement sans oublier d’étudier la progression de ces loyers dans les années à venir.

Finalement, Il faut bien retenir que ces dossiers doivent être établis avec clarté et simplicité afin de séduire la banque.

Défiscalisation : une manière d’obtenir un prêt immobilier locatif sans emprunt

La défiscalisation augmente la chance de pouvoir réaliser un investissement immobilier locatif sans apport. Elle permet d’alléger l’impôt sur l’investissement locatif.

En premier lieu, il y a un dispositif appelé Loi Pinel. Ce dernier est beaucoup plus avantageux parce que ce dispositif permet de réduire l’impôt jusqu’à 21% du montant d’investissement. Le taux de réduction est calculé en fonction de la durée d’investissement. C’est-à-dire, avec la loi Pinel, il faut déterminer la durée de la location d’un immeuble neuf. Par exemple, quand on décide de louer un immobilier neuf équivalents à 300 000 euros, pendant 12 ans, on peut déduire 63 OOO euros. En deuxième lieu, il y a le dispositif Censi-Bouvard. Pour cela, il faut investir dans un bien immobilier de service comme un logement pour les étudiants. Après, on doit louer le logement pendant 9 ans. Avec le dispositif Censi-Bouvard, on peut gagner une réduction d’impôt jusqu’à 33 000 euros (avec une possibilité de récupération de la TVA) sur un immobilier équivalent à 300 000 euros.

Propulsé par WordPress.com.